Flash : journées Minières organisées par le Ministère de Mines à la FIKIN au mois d'Août 2011 | Vendredi 13-01-2012 echange de voeux entre la coordination générale et les agents.

Cours de Métaux





Cours de l'or

Réhabilitation des filières stannifères : Martin Kabwelulu noue un partenariat avec la Malaisie et l'Indonésie.

                            pour le secteur minier congolais en général et pour la filière stannifère en particulier est en voie de se réaliser avec la récente visite de prospection du Ministre des Mines, Martin Kabwelulu, en Malaisie et Indonésie auprès des sociétés Malaisia Smelting Corporation et PT KOBA TIN. Une visite qui, croit-on savoir, a clarifié la vision du ministère des mines sur la filière des stannifères et leurs accompagnateurs. Les garanties juridiques et sécuritaires des investisseurs ont, aussi, été au centre des échanges avec les autorités du gouvernement et des privés.

                            Le Ministre des Mines, Martin Kabwelulu, a effectué une mission de prospection en Malaisie et Indonésie dans le but d’établir des contacts entre le Ministère des Mines et les Industries de l’étain de la Malaisie. Il a été également, au cours de cette visite en Asie du Sud-Est, de s’informer sur les expériences et expertises de la société Malaisia Smelting Corporation Berhad, MSC en sigle, œuvrant dans l’industrie de l’étain en Malaisie.

                            Le choix de ces deux pays asiatiques se justifie par le fait que la société Malaisia Smelting Corporation est le premier producteur mondial du métal d’étain et possède une solide expertise dans le traitement de la transformation de la cassitérite aussi.

                           Bien que cela puisse inspirer le Ministère des Mines, cette société malaisienne importe 90% de la production de la cassitérite extraite en RDC et a des liens commerciaux avec l’industrie électronique américaine, laquelle a décrété un embargo de fait des produits miniers stannifères de la République Démocratique du Congo, en exécution de la loi Dodd Frank, au motif que ces minerais proviendraient des zones de conflit.

                           C’est en effet un partenariat important que vise le Ministre des Mines, Martin Kabwelulu, pour la mise œuvre effective de la politique du gouvernement pour la valorisation de ses produits stannifères d’une et de l’autre, c’est un partenariat stratégique pour la RDC dans la mesure où c’est le moment où loi américaine est entrée en vigueur.

                           S’appuyant sur l’expérience de son pays, le Président Directeur Général de la Malaisia Smelting Corporation a insisté sur la technologie et l’expertise dont est dotés MSC qui a, en outre, permis à sa société d’extraire de l’étain dans les mines les plus pauvres comme dans celle de Rahman Hydraulic TIN et sur l’apport de sa société au développement de Malaisie par la réalisation des infrastructures dans les domaines de l’éducation, de la santé et des voies de communication. Selon le directeur Général de MSC, le manque d’infrastructures ne peut être une excuse pour développer le pays avant d’expliquer que les conflits doivent au contraire rendre les citoyens d’un pays plus forts pour développer et reconstruire leur pays. Donnant l’exemple de son pays, le DG de MSC n’a pas manqué de porter à la connaissance de son hôte que son pays a connu aussi des guerres mais rien ne les a empêché de le reconstruire en moins d’un quart de siècle par l’industrie de l’étain. Le DG de MSC a souligné dans leur entretien que, par la forte croissance de sa production, les minerais de la RDC intervient à hauteur de 70%. « Aujourd’hui hélas, la MSC doit suivre les conditions imposées par l’industrie électronique américaine. C’est pourquoi la MSC est heureuse de discuter avec le Ministre des Mines de la République Démocratique du Congo et les représentants de l’industrie de l’étain de ce pays en vue de relever le défi imposé par la loi américaine d’une part, et de surcroit, relancer les activités de la filière stannifère ainsi que participer au développement et à la reconstruction de la RD Congo ».

                          Le ministre des Mines a fait savoir à ce partenaire que sa mission marquait une nouvelle ère de coopération entre le gouvernement de la RDC et de la Malaisie d’une part et de l’autre part entre le Gouvernement de la RDC et la MSC. « Le partenariat qui va se former va être un partenariat gagnant-gagnant pour toutes les parties prenantes ».

Implantation d’entités métallurgiques et de transformation

                         Le ministre des mines ne pouvait passer sous silence sans présenter aux partenaires la nouvelle vision du Gouvernement de la RDC qui est axée principalement sur la recherche de la plus value et la dynamique du couplage des projets miniers avec la réalisation de travaux d’infrastructures, sur la base du modèle du contrat chinois. Il a invité les investisseurs malaisiens de facon générale et la Malaysia Smelting Corporation en particulier, à accompagner la RDC dans sa vision de réhabilitation des filières industrielles de l’étain, du tantale, du colombium et autres wolfram par l’implantation d’entités métallurgiques et de transformation dans un partenariat profitable à tous.

Peter Tshibangu



Les Coordonnateurs


Nos partenaires
 PROMINESRDC
 DDI
 KOICA 

Liens Utiles

 PRESIDENCE
 PRIMATURE
 MINISTERE DES MINES
 CEEC
 CAMI
 CTCPM

Connexion

SAESSCAM, Immeuble GECAMINES ex-SOZACOM, 4ième étage, Boulevard du 30 juin, Commune de la Gombe.
© Copyriht SAESSCAM